La presbytie

vue-personne-presbyte

Définition et caractéristiques

= trouble de la vue reflétant l’incapacité des yeux à faire la mise au point sur des objets situés près des yeux, pour lire notamment

Elle est appelée familièrement le syndrome des bras trop courts ou le syndrome des bras qui s’allongent.

Pour les ophtalmologistes, la presbytie est due au vieillissement naturel de l’œil.

Notre vue nette de près aurait tendance à diminuer avec l’âge. L’échelle de Parinaud, (créateur de l’ophtalmologie en France – 1844-1905) permet aux ophtalmologues de mesurer la vision de près de leurs patients.

Elle se présente comme une succession de paragraphes de textes écrits de plus en plus petits, de P28 à P2 ou Parinaud 28 à Parinaud 2.

En regardant cette échelle à la distance de lecture (33 centimètres), votre acuité visuelle sera évaluée à normale si vous lisez facilement en P2.

Que voit une personne dite presbyte ?

Schématiquement, une personne seulement presbyte voit net de loin et flou de près.

Oeil presbyte

Crédits Photo : Olivier B.

D’un point de vue anatomique, l’image vue par la personne presbyte ne se forme pas directement sur la rétine, mais en arrière, comme vous pouvez sur l’image suivante :

Causes de la presbytie

Pour les ophtalmologistes, la presbytie correspond à l’état où l’accommodation des yeux n’est plus optimale. L’accommodation, c’est la capacité des yeux à voir bien à toutes les distances.

Cette diminution de l’accommodation est due pour eux à la rigidité du cristallin qui est une sorte de lentille biconvexe à l’intérieur des yeux ; il s’épaissit en accumulant des cellules autour de lui. Cela entraîne une perte de souplesse, car il ne peut plus autant se déformer sous l’action des muscles ciliaires.

Pour les éducateurs de la vue naturelle, la presbytie résulte à la fois de la tension permanente des muscles extra-oculaires et de leur contraction, ainsi que de l’affaiblissement des muscles ciliaires qui provoquent une diminution de la capacité de fonctionnement du cristallin. Le cristallin qui s’épaissit devient moins souple et moins réactif dans son mouvement spontané.

Le Dr Bates estime ainsi que la presbytie est due à un effort pour voir absolument de près.

A ces causes organiques, les éducateurs de la vue naturelle considèrent également que l’usage quotidien que nous faisons de nos yeux et les habitudes alimentaires jouent un rôle non négligeable dans l’apparition ou non de la presbytie.

Statistiques (France)

+ de 30% de la population française souffre de presbytie, selon une estimation en 2010 du Syndicat national des ophtalmologistes de France (Snof).

 

Les cas de presbytie

Pour une personne ayant de la myopie et développant de la presbytie, la prescription de lunettes par les ophtalmologues consistera à diminuer la correction pour la vue de près.

Pour celle ayant de l’hypermétropie (= erreur de réfraction entraînant des difficultés à bien voir de loin et de près), ce sera l’inverse : il y aura une augmentation de la correction pour la vue de près.

 

Comportement d’une personne atteinte de presbytie

La personne presbyte, pour essayer de voir, va chercher à éloigner les livres ou objets qu’elle a en main.

C’est de là que vient l’expression familière pour caractériser la presbytie comme le syndrome des bras trop courts ou le syndrome des bras qui s’allongent.

Pour mieux voir, elle va avoir tendance également :

– à plisser les yeux,

– à se pencher vers l’arrière pour prendre du recul,

– à mettre plus de lumière là où elle se trouve.

 

 

vue-personne-presbyte

Crédits Photo : TreborF †

Agacée puis énervée par la situation, la personne presbyte va se crisper davantage et c’est là que surviennent alors souvent des céphalées ou/et de la fatigue oculaire, surtout chez celle qui est atteinte d’hypermétropie.

La personne qui a de la myopie aura tendance à enlever ses lunettes correctrices pour la vue au loin pour mieux voir ce qui est de près.

Traitement courant

 

Pour les ophtalmologistes, la seule solution possible est le port de lunettes ou de lentilles.

La correction par les lunettes s’effectue avec :

  • des verres simples de lecture dits verres unifocaux en lunette entière ou demi-lunette qui seront enlevés pour voir de loin ;
  • des verres à profondeur de champ (à mi-distance) permettant une vision intermédiaire jusqu’à 1m50 et une vision de près pour du travail de bureau par exemple ;
  • des verres multifocaux à double foyer, pour voir de loin en partie haute et pour voir de près en partie basse ;
  • des verres progressifs pour voir à toutes les distances sans rupture optique ou esthétique, la puissance des verres variant de haut en bas.

Selon l’Association Nationale pour l’Amélioration de la Vue (A.S.N.A.V.), près de 50 000 personnes en France ont fait le choix de porter des lentilles pour corriger leur presbytie.

Vous pouvez trouver 3 types de lentilles de contact :

  • des lentilles progressives pour voir à toutes les distances.

Leur temps d’adaptation est variable suivant les personnes, car elles doivent s’habituer à ne pas voir tout net.

  • des lentilles unifocales dont la correction s’effectue pour un œil en vision de loin et pour l’autre œil en vision de près ;
  • des lentilles bifocales dont le principe est de superposer deux images de près et de loin sur la rétine, le cerveau devant choisir celle dont il a besoin

Un manque de larmes ne permettra pas bien souvent leur port.

Et la chirurgie, ça donne quoi ?

Des possibilités de guérison de la presbytie semblent offertes par la chirurgie suivant plusieurs procédés dont les trois principaux sont :

  • le presby-lasik, depuis 1996, conçu surtout pour les personnes également hypermétropes, modifie la courbure de la cornée, pour favoriser une pseudo-accommodation rendant la lecture possible. Les deux yeux seront traités différemment afin de permettre les visions de loin, de près et intermédiaire.
  • la monovision à destination des personnes ayant aussi de la myopie, qui est une opération consistant à laisser ou à rendre myope l’œil dominé et à donner une correction parfaite à l’œil dominant pour voir de loin. La personne opérée pourra ainsi lire sans correction.
  • l’implant progressif, préconisé pour les personnes âgées de plus de 55 ans avec une presbytie prononcée, mis à la place du cristallin pour favoriser la vue de près, de loin et intermédiaire. Cet implant par le passé limité pour la vision intermédiaire, à mi-distance et entraînant des halos serait aujourd’hui plus performant.

Le presby-lasik est façonné par différents constructeurs.

Pour être pleinement efficace et durable selon les professionnels en la matière, l’opération de la presbytie au laser doit être envisagée avec précaution, adaptée aux besoins de la personne et effectuée par un chirurgien ayant une très grande expérience. Il semblerait que le caractère durable de la bonne vue retrouvée dépende essentiellement de ce dernier paramètre.

Vous l’aurez compris : cette opération étant assez délicate, des complications sont possibles comme d’ailleurs dans toute opération chirurgicale, nécessitant parfois une 2ème opération, si encore elle est possible.

Le coût d’une telle opération : 3 000 € par œil !

Pour vous inciter à franchir le pas, certains ophtalmologistes vous indiqueront que cette somme n’est pas si élevée que ça, quand vous la rapportez au nombre de lunettes dont vous pourriez avoir besoin. En effet, selon eux, votre correction doit être changée en moyenne tous les deux ou trois ans.

Quant aux implants, leur principal inconvénient est que votre cerveau pourrait ne pas s’y adapter en créant des aberrations optiques comme des halos autour des lumières ou une netteté imparfaite des contours de ce que vous regardez.

Quand apparaît la presbytie ?

Certaines personnes deviennent presbytes dès 35 ans.

Une grande majorité le devient à partir de la quarantaine ou dans la cinquantaine.

D’autres, à 60, 70 ans ou plus sont toujours capable de lire normalement sans correction. Regardez autour de vous !

Qui ne connaît pas une personne de plus de 50 ans ne portant pas de lunettes ?

Pour les ophtalmologistes, nous devenons un jour ou l’autre presbyte, car scientifiquement il est prouvé que votre accommodation diminue avec l’âge.

Pour l’illustrer, voici un tableau extrait du livre « Guérir la presbytie avec la méthode Bates » de Giorgio Ferrario, enseignant italien de la méthode Bates :

Distance minimum en centimètres Femmes et hommes

Âge biologique

0,0 – 9,9 19 ou moins
10,1 – 10,4 20
13,9 – 14,4 30
22,8 – 24,1 40
38,1 – 43,9 50
99,0 – 104,9 60
160,0 – 165,8 70

 

Ainsi s’achève la présentation de la presbytie.

Dans les prochains articles, vous découvrirez :

  • les facteurs sous-jacents à l’origine de la presbytie ainsi que les traits caractéristiques des personnes dites presbytes,
  • puis, les moyens éducatifs permettant d’éviter ou d’enrayer la presbytie par des méthodes naturelles dont principalement la méthode Bates.

 **************************

Dans cette attente, je vous remercie de nous faire part dans l’espace commentaires ci-dessous :

– de votre expérience de votre port des lunettes ou/et des lentilles pour la presbytie,

– et pour certaines et certains d’entre vous des résultats de l’opération contre la presbytie,

en précisant pour chaque traitement conventionnel (lunettes, lentilles, opération chirurgicale) comment vous vous êtes senti(e) au début, puis après quelques semaines, mois et années.

Si vous êtes passé(e) au travers de la presbytie ou si vous êtes en train de l’éviter ou si vous connaissez quelqu’un dans ces cas-là, je vous remercie d’avance de bien vouloir apporter votre témoignage, ce qui pourra inspirer tous les internautes.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

4 thoughts on “La presbytie

  1. Bonjour,

    D’abord, je vous remercie de vos révélations que je trouve époustouflantes et porteuses d’un espoir d’en finir avec ces lunettes de plus en plus chères et qui coûtent de plus en plus cher.
    Je suis presbyte par le fait de l’âge (j’ai 63 ans) et je voudrais arrêter le cycle des lunettes avec lesquelles je vois de moins en moins bien.
    Que dois-je faire?
    Merci à l’avance pour votre réponse.

    Marie

  2. Bonjour
    Et bien en effet je suis myope ( – 4)et j’enlève mes lunettes pour lire de près.
    Je porte des verres progressifs, mais ma correction pour voir de près est minime.
    Si je ne portais pas de verres progressifs, ça se passerait comment pour y voir aux distances intermédiaires et de près ?

    1. Bonsoir Aline,

      Si vous ne portiez pas vos verres progressifs, et que vous ne changiez rien à vos habitudes, il est fort probable que vous auriez des difficultés à voir aux distances intermédiaires et de près.
      Si maintenant, vous êtes prêtes à changer vos habitudes en apprenant à voir dans la détente, c’est-à-dire sans effort, vous pourriez progressivement vous séparer de vos lunettes.

      Plus de détails à suivre dans l’article n°3 sur la presbytie qui sera publié prochainement.

      Olivier

Merci pour vos commentaires constructifs