L’ensoleillement ou le sunning

Crédits Photo : Olivier BOUIX

Après l’application des paumes (= palming), je vous propose aujourd’hui de découvrir une autre pratique de base du Dr Bates qui a pour non l’ensoleillement (= sunning pour nos amis anglophones).

 

Mode d’emploi

 

Vous vous tiendrez de préférence assis(e) sur une chaise, dehors, orienté(e) suivant votre sensibilité à la lumière vers le soleil, dans un endroit assez calme, le dos bien droit, les bras relâchés le long du corps et la tête légèrement inclinée vers l’arrière.

Le soleil vous fera ainsi face ou sera caché par de la végétation ou des arbres si la lumière du soleil vous n’est pas évidente pour vous.

Les yeux fermés, vous allez laisser venir les rayons du soleil sur votre visage et vos yeux, en tournant sur l’axe de votre cou votre tête à droite et à gauche, puis à gauche et à droite, par un mouvement souple, lent et léger.

Avec la pratique, vous pourrez remarquez une amélioration de la souplesse du mouvement ainsi qu’une meilleure amplitude.

Au début, ne forcez pas à tourner votre tête d’un côté puis de l’autre. Le mouvement doit rester le plus naturel possible.

 

Explorez l’alternance ombre lumière en sentant ces rayons venir sur vos yeux puis s’en aller.

En tournant, sentez que la lumière qui rentre à travers vos yeux dans tout le système visuel est peut-être plus vive à un moment, plus légère à un autre moment, puis plus faible encore lorsque votre tête est sur le côté.

Plus vous pratiquerez, plus vous serez en mesure d’apprécier les infimes différences de luminosité, les yeux fermés et de ressentir les éventuelles tensions.

En faisant cette activité, vérifiez que vous respirez, que votre position est confortable (faites les ajustements si nécessaire).

Prêtez attention également à vos épaules : comment sont-elles ? Sont-elles bien détendues ? Invitez-les le cas échéant à se détendre davantage, en s’éloignant l’une de l’autre, à s’abaisser par exemple si elles sont remontées, à s’équilibrer si vous êtes penché(e).

Vous pourrez préférer rester debout pour pratiquer cette activité visuelle.

Prenez alors bien le temps de trouver la position confortable pour vous.

La manière de procéder sera identique à celle précédemment indiquée.

Mais pourquoi vous recommander cette activité visuelle ?

 

Parce que l’ensoleillement a de nombreux bénéfices pour vos yeux.

 

Bénéfices principaux

 

  • Absorption de la lumière sans avoir besoin de voir, c’est-à-dire sans avoir à produire un résultat, ce qui est détendant sauf pour celles et ceux qui ont peur de la lumière
  • Entretien du mécanisme de la réaction pupillaire : contraction au soleil, dilatation en lumière réduite
  • En association avec le palming, régénération des cellules photo-réceptrices appelées cônes, nous permettant de voir de jour, les couleurs notamment et d’apprécier les détails

 

Bénéfices secondaires

 

  • Diminution de votre sensibilité à la lumière
  • Détente du corps et des yeux, les tensions diminuant ou même disparaissant
  • Amélioration visuelle

 

Temps de pratique

 

L’ensoleillement dure en moyenne de 2 à 5 minutes ou plus suivant votre envie et votre disponibilité, tant que vous êtes dans le confort.

 

Une fois par jour ou plus suivant votre envie et disponibilité.

 

Suivant votre sensibilité, vous pourrez préférer le soleil du matin ou le soleil du soir.

 

 

Crédits Photo : Olivier BOUIX

Crédits Photo : Olivier BOUIX

De même le soleil en hiver, au printemps, à l’automne n’est pas le même que celui de l’été.

Cherchez à vous adapter à la situation suivant votre ressenti du moment.

 

Le sunning, associé au palming

 

Après avoir effectué un temps de sunning, vous pouvez, tout en gardant les yeux fermés, vous mettre en position pour pratiquer le palming.

Dans cette position, vous garderez une sensation de chaleur grâce à vos paumes préalablement frottées l’une contre l’autre.

Après l’excitation de votre système visuel par la lumière, vous donnerez ainsi à vos yeux un repos, une obscurité bénéfique.

Les pigments de la rétine qui absorbent la lumière pour la transformer en signaux nerveux se reconstituent uniquement dans le noir. (C’est le même principe pour le cillement)

Grâce à ce temps de repos, les pigments rétiniens pourront à nouveau réabsorber la lumière une fois les yeux ouverts.

Le cortex visuel situé à l’arrière de la tête n’a plus d’informations à analyser, à décoder.

Vous aurez préalablement au sunning préparer votre éventuel support pour le confort de vos coudes pendant le palming.

Il est important de veiller à garder les yeux fermés en passant de l’ensoleillement à l’application des paumes.

Observez la qualité de l’obscurité derrière vos paumes de mains.

Appréciez la simplement, sans jugement : elle est telle qu’elle est. Vous notez comment c’est maintenant par rapport aux moments où vous avez pu pratiquer le palming de manière indépendante.

Selon l’état de votre système nerveux, s’il est un peu excité vous pourrez percevoir des couleurs, des étoiles, des filaments ou s’il est tranquille, vous devriez plutôt voir du noir.

Vous pourrez pratiquer le palming pendant une durée équivalente à celle du sunning, ou un peu plus, suivant votre ressenti du moment.

Quand vous souhaiterez vous arrêter, vous pourrez, tout en gardant les yeux fermés, séparer les mains couvrant vos yeux pour vous réhabituer à la lumière.

Une fois que vous aurez passé ce petit temps les yeux fermés, vous pourrez alors rouvrir les yeux en battant légèrement des paupières en accueillant les images qui viennent à vous.

Selon votre sensibilité à la lumière, vous pourrez aller jusqu’à tourner le dos au soleil.

Crédits Photo : Olivier BOUIX

Crédits Photo : Olivier BOUIX

Bâillez, étirez-vous, marchez si vous en ressentez alors le besoin.

Prêtez attention à comment vous voyez maintenant et à comment sont vos yeux maintenant, par rapport au moment juste avant cette activité.

 

Le must du must : sunning, palming, sunning et palming

 

Après votre premier palming, en gardant les yeux fermés, vous pourrez pratiquer à nouveau un sunning. Vos bras sont idéalement relâchés le long du corps.

Dans un mouvement de balancier, vous tournez la tête de droite à gauche et de gauche à droite, tranquillement et sûrement.

Il s’agit de profiter en sécurité du soleil dans le mouvement et de sentir la lumière qui change suivant la position de la tête afin d’éviter toute sensation de chaleur extrême, de brûlure de votre visage ainsi exposé aux rayons lumineux.

Remarquez comment sont vos sensations la deuxième fois : est-ce différent ? Que constatez-vous ? Vos mouvements de tête sont-ils plus fluides par exemple ? Notez-vous plus les différences de luminosité sur vos yeux, toujours fermés ?

Enfin, après ce second sunning, vous vous mettez alors en position pour effectuer votre second palming pour profiter d’un repos total. Vous passez ainsi de la stimulation lumineuse qui est bénéfique car nourrissant vos yeux, à l’obscurité, au noir.

Considérez ce palming comme un temps de digestion de la lumière.

Les questions à vous poser sont les suivantes : Comment est l’obscurité ? Constatez-vous une différence avec le premier palming ? Comment vous sentez-vous ? Comment sont vos yeux ?

Pensez dans le noir à l’activité de régénérescence des pigments rétiniens.

C’est l’occasion dans ce second palming de porter votre attention sur vos autres sens : le système visuel étant au repos, écoutez les sons autour de vous, sentez l’air qui vient caresser votre peau et les odeurs ainsi que pourquoi pas le goût dans la bouche.

Après ce palming qui vous aura procuré dans le meilleur des cas des sensations de relâchement de tout le système visuel, vous pourrez, tout en gardant les yeux fermés, séparer les mains couvrant vos yeux pour vous réhabituer progressivement à la lumière.

Une fois que vous aurez passé ce petit temps les yeux fermés, vous pourrez alors rouvrir les yeux en battant légèrement des paupières tout en accueillant les images qui viennent à vous.

Bâillez, étirez-vous, marchez si vous en ressentez alors le besoin.

Prêtez attention à comment vous voyez maintenant et à comment sont vos yeux maintenant.

A l’instar du palming, je vous invite à pratiquer le plus souvent possible cette activité visuelle de l’ensoleillement, en testant les 3 manières décrites dans l’article, plusieurs fois.

Puis, venez partager dans les commentaires ci-dessous vos ressentis, vos expériences.

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

6 thoughts on “L’ensoleillement ou le sunning

  1. Bonjour, je voudrais votre avis.
    J’ai 15ans et celà fait 2 ans que je n’ai pas changé mes lunettes. Je suis myope de 2,5 dioptries et je ne vois plus très bien de loin avec ses lunettes pour voir par exemple le tableau lorsque je suis en cours ; c’est un peu flou. Quand je suis chez moi, j’enlève mes lunettes lorsque je lis et je fais mes devoirs. Es-ce que c’est grave ou bénéfique de ne pas changer ses lunettes et est ce que ça aggrave ma myopie ? Cordialement. Thomas

    1. Bonjour Thomas,

      Le contrôle régulier chez l’ophtalmologiste est nécessaire. S’il vous prescrit une nouvelle correction (plus forte que la précédente a priori suivant ce que vous indiquez), faites faire une nouvelle paire de lunettes, tout en conservant l’ancienne.

      Ce qui peut aggraver la myopie comme vous dites, ce sont probablement les mauvaises habitudes dans la manière de voir, le temps excessif passé à faire des choses de près et à rester en intérieur sans profiter de l’extérieur.

      Alors ne pas changer vos habitudes actuelles et vouloir à tout prix ne pas changer de lunettes vous mettra de plus en plus dans l’inconfort et la frustration de ne pas pouvoir bien voir.

      Mon conseil est que vous alliez d’abord voir votre ophtalmologiste et, ensuite, si vous souhaitez faire évoluer vos habitudes, prenez un rendez-vous auprès d’un enseignant de la méthode Bates qui vous montrera quelle stratégie
      adopter.

      Bien à vous Thomas.

      Olivier

  2. Bonjour,
    je lis actuellement « l’art de voir » écrit par Aldous huxley et il dit qu’on peu regarder le soleil directement mais sur certaine condition en voici un extrait du livre « La méthode qui donnera le plus de satisfaction est la suivante : couvrez un oeil de la paume de la main et, en prenant soin de balancer la tête d’un côté à l’autre comme on l’a décrit, faites passer l’autre oeil devant le soleil par un mouvement de va-et-vient trois ou quatre fois, tout en clignant rapidement, légèrement et sans effort. Puis couvrez à son tour l’oeil qui vient d’être ainsi exposé à la lumière solaire et répétez le même exercice avec l’autre oeil. Et ainsi de suite, alternativement, pendant une ou
    deux minutes. »
    C’est le docteur bates qui préconise cet exercice.

    Bien cordialement.

    Denis

    1. Bonjour Denis,

      Si le livre d’Aldous Huxley est un très bon ouvrage sur la méthode Bates, je tiens à mettre en garde les lecteurs du blog sur ce que vous rapportez.
      L’activité de l’ensoleillement ne se pratique pas les yeux ouverts.

      Si vous le faites, cela relève de votre propre responsabilité.

      De plus, le soleil n’a pas les mêmes caractéristiques aujourd’hui par rapport au temps du Dr Bates.

      La pratique de l’ensoleillement peut toutefois se pratiquer très légèrement en clignant les yeux comme vous le dites, mais cette pratique doit être strictement encadrée. Elle s’adresse uniquement aux personnes ayant une pratique soutenue de la méthode Bates, idéalement auprès d’un enseignant qualifié.
      Pour tout vous dire, je n’ai commencé à suivre cette pratique qu’une fois après avoir suivi et réussi la formation professionnelle d’enseignant de la méthode Bates.

      Encore une fois, je décline toute part de responsabilité si vous souhaitez suivre une telle activité les yeux ouverts, que ce soit bien clair.

      Merci de votre attention.

      Cordialement.

      Olivier

  3. Est-ce qu’on peut faire cette technique à la plage, en position allongée pendant qu’on bronze ? Est-ce que ça marcherait ? Merci de votre réponse.

    1. Faire de l’ensoleillement allongé : oui, pourquoi pas. La tête peut bouger alternativement de gauche à droite, les rayons du soleil venant sur les yeux.
      Attention cependant à l’heure où vous le pratiqueriez surtout en ce moment où le soleil est bien chaud.

      Pour commencer l’ensoleillement, il vaut mieux le faire aux premières heures du matin ou en fin de journée.
      Donc, ce n’est pas forcément l’idéal de le faire à la plage.

      De plus, vous penserez à mettre une serviette de côté, de manière à pouvoir enchaîner avec un palming.

      Personnellement, j’ai eu de bonnes expériences de sunning, à genoux dans la mer une heure avant le coucher du soleil.

      Bien à vous Laura.

      Olivier

Merci pour vos commentaires constructifs